Une nuit, comme tant d'autres, rien d'extraordinaire, j'ai laissé mon imagination vagabonder encore et encore.
Je ne sais pas pourquoi il en est sorti ce truc tout glauque, toujours est il que c'est en frollant le noir que j'apprecie le blanc.
De cette façon mon point de référence, lui, ne bouge pas ou trés peu, c'est juste une question d'amplitude... plus elle est grande et plus c'est bon / mauvais, triste / joyeux, beau / laid ...
Pour chaque montée, sa descente, pour chaque chose son contraire et pour chaque cuite sa gueulle de bois ;-)
Papi Michel a parlé... LOL